Jean-Pierre BESENVAL



« Attention : J’ai appris que de la peinture à la caséine était vendu, en boutique et en ligne, sous la marque Jean-Pierre Besenval ou JPB.

Il s'agit de la société Loisirs créatifs à Troyes et géré par M. Piffre . Cette société vend impunément en ligne cette pseudo-peinture à la caséïne JPB. Procès en cours et à suivre...

Je tiens à vous aviser qu’aucune autorisation n’a été donnée à quiconque pour l’utilisation de mon nom ou de mes initiales pour la vente de peinture ou de tout autre produit qui, au surplus, n’a pas été conçu par mes soins.

Au regard du comportement de ces personnes indélicates, je suis contraint d’engager des poursuites à leur encontre ».


Dès mes premiers voyages en Italie, j'ai été très touché par l'atmosphère très rare des oeuvres de la Renaissance italienne que j'ai découvertes au cours de mes visites. Je ne saurais dire si ce sont les paysages toscans qui m'ont aidé à découvrir les oeuvres picturales ou si au contraire les peintures m'ont ouvert les yeux sur la magie de cette campagne. Mais il est certain que j'ai été profondément ému par ces contrées et que j'y suis ensuite fréquemment retourné pour en apprendre la langue afin de mieux en comprendre l'esprit. Les peintures, les fresques, les rétables, les sculptures polychromes m'ont impressionné au point que j'ai voulu exercer une activité proche de ces oeuvres. C'est en effet à cette période que j'ai choisi de m'orienter vers un travail marqué par l'esprit de Cinquecento. J'ai découvert ensuite la peinture flamande du XV° siècle, dans laquelle j'ai retrouvé certaines émotions de la peinture italienne.

La boutiqueTrès rapidement mon intérêt s'est porté vers la peinture sur un support en volume. Le travail en trois dimensions permet en effet d'introduire des perspectives supplémentaires à celles que l'on utilise sur les surfaces planes. J'avais aussi le désir de transformer les objets qui nous entourent afin de donner à notre cadre quotidien cette atmosphère si particulière. C'est ainsi que progressivement j'ai associé un meuble à chaque ensemble pictural. Les supports m'ont séduit: des bois anciens qui ont diverses qualités selon les essences, qui ont une histoire parfois assez complexe, on pourrait dire une vie, les mortiers aux qualités si diverses selon la façon dont on les réalise, et qui évoluent dans le temps, les rencontres entre les matériaux qui favorisent un grand nombre de conjugaisons et autant d'expressions.

A Paris, dans le quartier du Marais où j'ai grandi, j'ai eu la chance de rencontrer Georges Guillot, un maître de la peinture sur bois, bien connu des spécialistes. Il accepta de m'enseigner son art pendant quelques années et me donna surtout une forte motivation pour poursuivre mes recherches sur les techniques anciennes. Après sa disparition, c'est dans les ateliers de Toscane que j'au pu continuer à approfondir mes connaissances techniques et à m'enrichir de nouveaux styles.

L'esprit du travail en atelier, tel que les artistes de la Renaissance le pratiquaient, à la fois chaleureux et amical, me semble très favorable à une ambiance créative et essentiel pour retrouver le plaisir de l'atmosphère particulière de cette époque. C'est pourquoi depuis deux ans j'ai choisi de partager mes recherches et mes créations avec Luigi Madéo qui apporte à l'atelier sensibilité, culture, et expérience de peintre. Je souhaite que ce site Internet reflète le plus fidèlement possible l'esprit de ce que j'ai résumé dans ces quelques lignes.

Jean-Pierre BESENVAL